Actualités

Est-ce que la rentrée scolaire de 2021 est impactée ?

Publié le 8 septembre 2021

Avec la pandémie de la covid-19, beaucoup se posent des questions sur la rentrée scolaire. Pas de panique peu de changements sont à déclarer. Le port du masque reste obligatoire ainsi que la distanciation sociale, mais reste quelques subtilités. 

 

Pour les écoles allant de primaire jusqu’au lycée, la rentrée des classes était fixée au jeudi 2 septembre 2021, en France métropolitaine. C’est la reprise pour tous.

Alors que les élèves entament leur deuxième année scolaire perturbée par la crise sanitaire, le gouvernement souhaite qu’elle soit « la plus normale possible ».

 

 

Rappel du protocole sanitaire

 

- Le s cours se feront à 100 % en présentiel pour tous les élèves. Écoles, collèges, lycées et universités. 

- Le port du masque reste et restera obligatoire pour tous les élèves et le personnel enseignant. 

- La fermeture des classes se fera dès l’apparition d’un cas Covid. Seuls les élèves contaminés et cas-contacts non vaccinés seront contraints à l’isolement de 7 jours.

 

 

Un pass sanitaire imposé ? 

 

La réponse est non. Le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer a insisté pour préserver la scolarité des Français. «  On ne va pas dire maintenant, si vous n'êtes pas vaccinés, d'autant que certains n'y peuvent rien, on va vous priver d’école ».  À ce jour, plus de 50 % des jeunes sont vaccinés (d’au moins une dose) ainsi que 90 % des enseignants. 

Si le pass sanitaire n’est pas requis, le gouvernement invite les jeunes à se faire vacciner le plus rapidement possible. Pour rappel, les 12-17 ans devront avoir un pass sanitaire dès le 30 septembre pour les restaurants, musées, lieux clos… 

 

 

Le dépistage et la vaccination dans les écoles 

 

La stratégie "tester, alerter, protéger" reste le besoin actuel. Le 27 août, le gouvernement a annoncé, 600.000 tests salivaires hebdomadaires, réalisés dans les écoles primaires. « Mais notre objectif est d'avoir la vie la plus normale pour les enfants ». Si les tests ne sont pas faits avec une ordonnance médicale, ils seront payants. Mais, le ministre de l’Éducation explique que ça ne sera pas le cas dans les établissements scolaires. Dans les écoles secondaires, le gouvernement prépare la mise en place « d'autant d’auto-tests que nécessaire ». 

Par ailleurs, une campagne de vaccination, non obligatoire, sera lancée dans les collèges et lycées pour les élèves, et leurs enseignants. Depuis cet été nous savons la mise en place de 6.000 à 7.000 centres de vaccination, à raison d’un par établissement. 

L’objectif : avoir vacciné la majorité des élèves ainsi que les enseignants scolaires dans les courants octobre. Les élèves auront un papier demandant l’autorisation parentale pour la vaccination. 

 

 

Pourquoi tout ça ? 

 

Le gouvernement remarque une forte augmentation de contamination chez les 0-9 ans et les 10-19 ans par rapport au mois précédent. Si les moins de 12 ans ne peuvent pas encore bénéficier de la vaccination à grande échelle, les mineurs de 12-17 ans se vaccinent de plus en plus même si elle reste la tranche d’âge la moins vaccinée. 

Par Odyssée Deraedt

Dernière modification le 08/09/2021 à 16h29

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Brusque et impardonnable

Brusque et impardonnable

Image illustration Festival de Cannes 2021 : les lauréats de la 74e édition

Festival de Cannes 2021 : les lauréats de la 74e édition

Image illustration Les jeux paralympiques commencent aujourd'hui !

Les jeux paralympiques commencent aujourd'hui !