Actualités

Le poumon vert de la planète sous respirateur.

Publié le 29 mai 2021

La forêt amazonienne est la plus grande forêt qui existe sur terre. La plus peuplée par la faune et la flore mais également la plus exploitée depuis ces dernières années. Ces 5,5 millions de km² abritent près de 20 % des animaux terrestres. 

 

La déforestation est motivée pour plusieurs raisons. Avant tout pour aménager des terrains de culture, des terres agricoles pour veiller à la durabilité des productions de masse. Mais aussi pour les élevages. Les sols Amazoniens sont utilisés de manière irrationnelle et anarchique notamment pour l’agriculture dite migratoire… Des dizaines de milliers d’hectares de forêts sont brûlés chaque année.

La déforestation frappe de nombreuses forêts tropicales comme le Bassin du Congo en Afrique, mais l’Amazonie reste la plus touchée. Le Brésil, le Pérou, la France et la Colombie sont les pays qui exploitent le plus les forêts tropicales. 

En un an, la destruction de la forêt amazonienne au Brésil a augmenté de 16 % et selon des statistiques, le pourcentage continuera d’augmenter au fil des années. Le ministère brésilien de l'Environnement a publié récemment des données satellitaires. De juillet 2014 à juillet 2015, quelque 5.831 kilomètres carrés de jungle ont été perdus.

Par ailleurs, le fleuve Amazone est le plus long du monde. Il fait près de 6.900 km et il est le plus important en débit. Cet espace abrite de nombreuses ressources comme le cuivre, le tantale, des minerais de fer et même de l’or. 

 

Une association engagée 

 

Le Fond Mondial pour la Nature ( WWF ) s’engage depuis 40 ans auprès des forets et des espèces qui y vivent. Selon cet organisme, ce serait 43 millions d'hectares qui auraient été perdus dans la déforestation dans le monde entre 2004 et 2017.

 

« Nous voulons nous assurer que les écosystèmes océaniques et les zones de pêches les plus importants au monde soient productifs et résistants. Nous souhaitons que les espèces les plus emblématiques et en voie de disparition soient préservées et qu'elles puissent évoluer librement dans la nature. »

 


L’Amazonie héberge une biodiversité phénoménale : 40 000 espèces de plantes, 3 000 espèces de poissons d'eau douce et plus de 370 de reptiles, soit une espèce sur dix connue sur Terre.Lors de l’incendie du mois d’août en 2019, c’est plus de 2,3 millions d’animaux qui sont morts dans la partie bolivienne de l’Amazonie.

Parmi eux, six espèces remarquables sont en voie d’extinction. Les deux principaux sont le singe hurleur roux, qui est un singe avec une voix incroyable. Il est souvent comparé à une cornemuse écossaise. Et le coq de roche, cet oiseau à la tête de punk est la star de l’Amazonie. il se nourrit entièrement de fruits spécifiques à cette forêt ce qui lui donne ce plumage rouge vif. 

Au delà de des animaux en voie d’extinction et des plantes, les grands arbres restent précieux pour l’environnement. En effet les arbres capturent du CO2 tout au long de leur existence. La déforestation libère donc tout le carbone stocké, ce qui contribue au réchauffement climatique.

Odyssée

 

Par Odyssée Deraedt

Dernière modification le 06/06/2021 à 15h05

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Jeux Olympiques Tokyo 2020 : retour sur le palmarès des Français

Jeux Olympiques Tokyo 2020 : retour sur le palmarès des Français

Image illustration Les jeux paralympiques commencent aujourd'hui !

Les jeux paralympiques commencent aujourd'hui !

Image illustration « Tu m’aimes mais » de Loufox, est (enfin) disponible !

« Tu m’aimes mais » de Loufox, est (enfin) disponible !