Actualités

Un GPS pour nos amies les abeilles

Publié le 6 juin 2021

Après les confinements, la hausse du prix des essaims et le gèle, les apiculteurs sont maintenant victimes de vols. 

 

Il s’agit d’un phénomène en augmentation depuis 10 ans. Les vols sont de plus en plus nombreux, souvent motivés par une mortalité excessive des abeilles, victimes des pesticides et du réchauffement climatique. D’après Frank Aletru, le président du syndicat national d’apiculture, il y a déjà eu 500 vols depuis le début de l’année. Les apiculteurs agissent. Certains investissent dorénavant dans des systèmes de surveillances pour protéger les ruches et ses abeilles. 

Contrairement a ce que l’on pourrait penser, les apiculteurs ne sont pas seulement là pour la récolte du miel. Ils veillent à la survie des abeilles ainsi que leur développement dans l’environnement qui les entour. Bien qu’il s’agisse d’un métier artisanal la nouvelle technologie est la bienvenue depuis tous ces vols. 

”Le vol des apiculteurs isolés est surtout causé par d’autres apiculteurs. Parce qu’ils ne savent pas comment faire ou gérer la mort de leur abeilles. ” Thierry Brocard, apiculteur annonce que ces vols ne sont pas du à de la maltraitance animal. Pour lui, c’est du à un stress causé par la mort des abeilles de cette apiculteur qui le pousse a voler des ruches. 

 

BeeSecure : le premier antivol des apiculteurs 

Il s’agit là du premier gadget GPS élaboré pour l’apiculture. En effet, avec sa petite taille, et ses couleurs boisées, le système est intégré dans le cadre en bois des ruches. il reste invisible pour quiconque ouvre la ruche.  Il sert d’un piège photographique. Son champs de vision s’étend à quelques mètres du rucher. Dans le nichoir, se trouve également un système de GPS. Le produit contient un batterie rechargeable avec une autonomie de 6 mois. Fort heureusement, le connexion SIM de cet appareil ne nuit pas aux abeilles. Il conçus exprès pour la tranquillité de ces petites bêtes. 

https://antifurtoarnia.it/fr/protection-anti-vol/

Il faut savoir qu’en hiver, pendant les périodes de gèle, les ruches restent closent pour protéger ses habitantes. Aucun miel n’est produit a cette période, aucune fleur n’est apte a être butinée alors aucune raison n’est valable pour retirer le toit de ces ruchers. Des que le couvercle est retiré, le froid entre et congèle les abeilles. 

Tanguy Collet a été victime de dégradation sur ses ruchers : « J'ai réussi à sauver une ruche mais pour la seconde,  toutes les abeilles étaient mortes. Dès qu'on ouvre le couvercle, elles congèlent. C'est rageant ! C'est encore pire que du vol parce qu'avec le vol, on peut espérer qu'elles soient encore en vie » Tanguy Collet.

Très simple d’utilisation, le système est muni d’une application gratuite à partir de laquelle pour pouvez surveiller la température, l’humidité et mouvement de la ruche. Cette appli est disponible sur iOS et Android. Tout aussi attractif, le prix est de 60 euros pour le GPS.  "Quand vous achetez une caméra, vous dépensez qu'une seule fois alors que reconstruire une ruche, cela coûte beaucoup plus cher, en plus de la perte affective » confie l'apiculteur. En effet, pour une ruche volée, les pertes sont estimées à 600 euros. Pour une simple dégradation, les pertes sont aussi importantes. 

 

Par Odyssée Deraedt

Dernière modification le 06/06/2021 à 15h19

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Festival de Cannes 2021 : les lauréats de la 74e édition

Festival de Cannes 2021 : les lauréats de la 74e édition

Image illustration Jeux Olympiques Tokyo 2020 : retour sur le palmarès des Français

Jeux Olympiques Tokyo 2020 : retour sur le palmarès des Français

Image illustration Les jeux paralympiques commencent aujourd'hui !

Les jeux paralympiques commencent aujourd'hui !