Culture

Frantz, au théâtre Les Déchargeurs : parce que c’est ça, le théâtre

Publié le 12 octobre 2021

Du texte, du son, des lumières. Des comédiens, des costumes, du décor. Lundi se jouait Frantz une pièce de théâtre dans laquelle chaque détail a son importance.


On en connaît, on en fréquente, celles et ceux qui vivent à la montre. Celles et ceux qui, par leurs habitudes, vivent en boucle sans se lasser, sans ronchonner, dans la plus grande des innocence et, parfois, par fierté. C’est le cas de Frantz, jeune travailleur qui, par obligation de la vie, va devoir s’imaginer sans son train-train quotidien. 

Ce Lundi 11 octobre, nous nous sommes rendus à une représentation de Frantz, au théâtre Les Déchargeurs, dans le 2ème arrondissement de Paris. 



On y rencontre le deuil, l’angoisse, l’abandon, la peine. Et, dans le public, on y ressent l’empathie, la tristesse, on y ressort ému… Mais pas que ! Derrière le travail d’écriture, la compagnie BPM a mis le paquet sur la mise en scène, celle-ci créée par Marc Granier. Afin d’imager la vie bien contrôlée : des bruitages. À l’arrière de la scène, un comédien, deux comédiennes, joué.e.s par Clara Lloret Parra, Chloé Louis et Samy Morri, accompagnant Frantz dans l’intégralité de ses mouvements. Chaque geste était alors sonore, un travail de synchronisation remarquable qui offrait au public, par moment, des sourires en coin.



Dans la salle : pas un bruit. Tous les regards se trouvaient portés sur le scène, là où aucun creux ne prenait place. Là où aucun silence n’était de trop. La pièce débute et nous voilà déjà embarqués par le papa de Frantz, également narrateur, joué par Louis Kientz, offrant aux spectateurs un jeu sans faux pas. Un jeu juste, sans artifice, un jeu qui nous invite à vivre l’histoire d’un peu plus près. Et puis il y a Frantz, joué par Paul Ménage, qui accélère le rythme. Il saute, il court, il nous tourne la tête et, nous, on le suit. On l’épie. On est attentif car chacun de ses gestes nous laisse croire qu’il est primordial pour la suite de l’histoire. Et, en même temps : c’est le cas. 


La compagnie BPM signe une merveilleuse pièce pour leur programmation au théâtre Les Déchargeurs. Tous les Dimanches, Lundis et Mardis, à 19h, jusqu’au 26 octobre 2021. Pour réserver, cliquez-ici. 

 

Crédit Photos : @Yann Boyenval

Par Jenna Boulmedaïs

Dernière modification le 12/10/2021 à 17h21

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Indonésie: Disparition du Boeing 737-500

Indonésie: Disparition du Boeing 737-500

Image illustration Joe Biden: « La démocratie est fragile. »

Joe Biden: « La démocratie est fragile. »

Image illustration Le Kronum, un sport aux nombreuses influences

Le Kronum, un sport aux nombreuses influences