Culture

Imaginaire, l’orchestre émotionnel de Léo Attali au théâtre Le Lieu

Publié le 29 janvier 2022

Ce vendredi 28 janvier, au théâtre le lieu à Paris, s’est joué le spectacle de Léo Attali : Imaginaire. Son nom vous dit quelque chose ? C’est normal. Initialement connu pour ses vidéos humoristiques sur YouTube, le jeune auteur, comédien et réalisateur s’est lancé sur scène avec une ambition concrète : faire vivre ses textes. Il est possible d’en retrouver plusieurs sur Instagram et Youtube mais ce n’est rien comparé au cadeau qu’il nous fait au théâtre.

20h15. C’est sous un tonnerre d’applaudissements, le public chauffé par Inas Chanti, actrice et humoriste dont on vous reparlera, que Léo entre en scène. Chez Joly Môme, on ne savait pas à quoi s’attendre : autant vous dire que la surprise fut agréable. 

« Ok, j’ai une blague »

C’est sur ces mots que démarre le spectacle. Une blague, oui, mais laquelle ? « C’est Toto, il a un chien et il marche dans la rue ». Mais encore ? Trou noir. Inutile d’attendre une chute, Léo l’a oublié. Le contexte est donné. Face à nous, un homme. Grand, marrant, plutôt beau-gosse mais il parait que c’est subjectif….. qui, depuis petit, adore les histoires. Cependant, aujourd’hui, son imaginaire a décidé de disparaître. Plutôt que d’en pleurer, il va s’armer des dernières histoires qui lui trottent dans la tête, et nous les conter. 

Dans ces différentes histoires, on rencontre plusieurs personnages. Lili, sa petite nièce, son ami jardinier et trader (hihi) et, notre coup de coeur, Henriette, une vieille dame récupérée en Stop, un jour. Tous ont quelque chose à nous raconter, à nous offrir, à nous apprendre. Malgré la difficulté qui se cache derrière le jeu de ces différents rôles, Léo Attali s’en est tiré d’une main de maître. 

Il n'y a de poésie que du concret ?

Et ça, nous n’en sommes pas si sûrs. Lui non plus, d’ailleurs. Léo Attali, c’est un puit à poésie. Ce qu’il aime c’est écrire et… ça se voit. Chacune de ses histoires racontées sont dessinées, composées. Chaque phrase résonne en nous accompagnée d’une mélodie, imagée par quelque chose de doux. Une courbe, d’une hanche, d’un sein, peu importe, pourvu que qu’elle provoque désir et envie d’aller plus loin. Derrière ses histoires, il y a des morales, des leçons. « De l’amour on en tombe comme on tombe amoureux ». C’est vrai. « La mort ça vous change la vie ». On imagine bien. Une ode à la vie, à la liberté. Une ode à l’amour, à l’innocence, à la folie et à la bienveillance. Et à raison, Charles Péguy disait bien que « l’art n'est rien s'il n'est point une étreinte ajustée de quelque réalité. »

Imaginaire est un spectacle à voir, et vite. 

Il se joue au théâtre Le Lieu, dans le 9e arrondissement de Paris, tous les vendredi à 20h15 jusqu’au 25 mars. Pour réserver, cliquez-ici. 

Par Jenna Boulmedaïs

Dernière modification le 29/01/2022 à 15h23

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Phil Collins, empreinte de générations

Phil Collins, empreinte de générations

Image illustration « Tu m’aimes mais » de Loufox, est (enfin) disponible !

« Tu m’aimes mais » de Loufox, est (enfin) disponible !

Image illustration ALCD, le nouveau projet de Felhur x Andro

ALCD, le nouveau projet de Felhur x Andro