Culture

YUMA, quand le charme tunisien s’invite à la maison

Publié le 7 avril 2022

Inutile de démarrer sceptique, posons les bases : la barrière de la langue se détruit dès la première écoute. Ce 25 mars, le sublime (jugement totalement subjectif mais assumé) duo YUMA a sorti son nouvel album. Et les frissons se valent.

Hannet Lekloub. Voilà le titre. L’écoute peut se faire de différentes manières mais, ne connaissant les artistes avant ce jour, c’est scolairement que nous les avons découverts. Dans l’ordre, donc. 11 titres. Chacun possède son énergie, son charme. Tous témoignent de la même force. On y rencontre leurs voix, qui elles même se découvrent à chaque notes, se lient et s’entrechoquent. Les poils s’hérissent, les yeux se mouillent et l’on vérifie si quelqu’un se tient debout, derrière nous, ne cessant de nous secouer, mais non. Il est bien question de notre coeur qui bat de plus en plus fort, de plus en plus vite. Parce que leur musique, au delà de la beauté sonore, elle est interprétée avec force, puissance et sincérité. 

Elle est Sabrine Jenhani, il est Ramy Zoghlami. Duo de tunisiens, émus face à un micro, derrière une guitare. Entre poésie, chant lyrique et ambiance intimiste, il est impossible de passer à côté.

Nous les avons vu en live, une sortie qui vaut le détour. Un instant de tendresse et de grâce. Une envie d’embrasser le temps. N’attendez plus, foncez. Pas seul.e.s, c’est un moment à partager. Comme disait Rousseau : « Rien ne lie tant les coeurs que la douceur de pleurer ensemble. »

Par Jenna Boulmedaïs

Dernière modification le 07/04/2022 à 16h11

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Indonésie: Disparition du Boeing 737-500

Indonésie: Disparition du Boeing 737-500

Image illustration Où est passé Kendrick Lamar ?

Où est passé Kendrick Lamar ?

Image illustration Le livre papier, l'indétrônable ?

Le livre papier, l'indétrônable ?