Littérature

Rien ne lie tant les coeurs que la douceur de pleurer ensemble

Publié le 24 septembre 2021

Ils étaient deux et étaient accompagnés du triple d'instrument. Hier soir, Gilles Marchand et Emmanuel Gross ont inauguré la nouvelle saison du théâtre L'étoile du Nord. 


Une boîte à rythme, un violon, un kalimba, une flûte traversière et bien d'autres... C'est l'équivalent d'un orchestre qui s'est présenté sur scène hier soir. Gilles Marchand est écrivain, Emmanuel Gross musicien, à deux, ils ont habillés les mots de l'auteur, issus de son roman Requiem pour une Apache, paru aux Forges Vulcain en 2020. 

                                                                       

La salle est pleine mais il n'y avait pas un bruit. Les artistes entrent en scène sous un tonnerre d'applaudissements et laissent apercevoir un sourire et des yeux pétillants, de quoi comprendre l'ampleur de l'événement. La fierté du produit fini. La hâte de partager au public le fruit d'un an de travail. Et quel travail ! 


Dans le public, les regards se croisent, les mains se caressent. Certaines larmes coulent et prennent le temps de rencontrer la joue qui les accompagne. C'est doux. Doux, c'était le mot d'ordre de la soirée. Avec un texte qui raconte Jolene, et d'autres. Qui met en lumière la bêtise humaine et la non connaissance de soi. Le « tourne ta langue sept fois dans ta bouche avant de parler » et l'envie de faire bouger les choses. Entrecoupé d'un charleston qui offre aux spectateurs un sourire des plus brillants, la lecture musicale de Gilles Marchand et Emmanuel Gross est une réelle œuvre d'art.



1h05 de tendresse, d'émotions. 1h05 de rire, de larmes et d'applaudissements. Hier soir, l'étoile du Nord a parsemé les yeux de ses invités. Des yeux brillants, pleins d'amour, de joie et de fierté. 

——————-


La lecture musicale de Gilles Marchand et Emmanuel Gross n'a pas fini de se jouer. Pour se renseigner sur les prochaines dates, suivez-les sur les réseaux sociaux !

Par Jenna Boulmedaïs

Dernière modification le 24/09/2021 à 10h41

Partager Tweet

Commentaires

C'est vide ici

Aucun commentaire n'a été trouvé !

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Festival de Cannes 2021 : les lauréats de la 74e édition

Festival de Cannes 2021 : les lauréats de la 74e édition

Image illustration Où en sommes-nous de la rentrée littéraire 2021 ?

Où en sommes-nous de la rentrée littéraire 2021 ?

Image illustration C’est mieux d’avoir de grandes ambitions !

C’est mieux d’avoir de grandes ambitions !